apple store
Mediterraneo

MEDITERRANEO, IL MARE TRA PASSATO E IL PRESENTE

« Dans l’oeil de verre vide, roulez le mattin

Avec toutes ses dents étincelant bleu,

Jaunes, verts et rouges, balcons vous endormir les rideaux.

Filles nue bras extensible chiffons.

Un homme ; derrière une fenêtre, jumelles en main.

 

Matin clair d’émaux marine

Gloses latines de liliali gem :

Méditerranée.

[…]”

« Méditerranée » d’Albert Camus

Albert Camus, par le biais de sa poésie, révèle la réalité d’une mer qui apporte avec elle un bagage historique énorme, les senteurs, les couleurs et les traditions. Mais quand le mot se prononce Méditerranée instantanément pensent qu’intercontinentale mer située entre l’Europe, Afrique et Asie et, selon l’historiographie, est traditionnellement considéré, avec le Proche-Orient et Moyen-Orient, le berceau de la civilisation occidentale depuis l’antiquité.

Méditerranée signifie beaucoup plus que cela.

Méditerranée est un voyage dans le temps et l’espace qui l’accompagne, chacun de nous, à travers un voyage intérieur extériorisée de la technique, une sorte de dénominateur commun avec ce qui nous entoure. Dans cette situation idéale, réunie des artistes italiens et internationaux en utilisant le langage photographique, sculptural et pictural.

L’exposition, à laquelle ils ont adhéré, « Méditerranée – les portes de l’espoir ou de la honte » a pour objectif principal la faire connaître les différentes nuances de ce thème qui commence dès l’antiquité à nos jours, où la question de l’immigration affecte assez fortement dans la vie quotidienne et dans notre façon de penser. L’art devient un véhicule d’idées dans le but de provoquer des émotions fortes chez le spectateur. Une simple contribution à la réflexion historique, géographique, littéraire ou artistique. Le protagoniste n’est plus l’artiste mais l’oeuvre parce que, semble-t-il, cette façon d’être, de sentir et d’expression à travers un conte plus verbal, mais des images constituées Kunstwollen () qui découle des conditions de vie sociale et vie culturelle, présentera à toutes les époques, déterminer le goût et les manifestations artistiques.

Nous pensons pour le moment à la Méditerranée comme une personne physique, assis en face de nous et commence à révéler son histoire, les civilisations qu’a connus, les batailles qui a vu, les récits mythologiques qui ont applaudi ses jours. Eternal est éternelle… Comment les impressions que laisse sur le sable et dans son voyage sans fin a connu pour la beauté et la douleur des hommes. « La Méditerranée a ses propres tragique solaire est celle de brumes. Certains soirs, la mer, au pied des montagnes, tombe la nuit sur la courbe parfaite d’une petite baie et puis s’élève des eaux silencieuses un pénible sentiment de plénitude. Dans ces lieux vous pouvez figurer dehors comment le parle de Grecs de désespoir uniquement par le biais de beauté et comment il est oppressive. Tragédie d’or vient à suprême dans ce malheur « parce[1] que c’est une » charnière entre deux autres puissants pôles symboliques, est et ouest, la Méditerranée est toujours aussi prête à adoucir leurs frontières dans ceux de l’une ou l’autre, qui parfois semble prête à se faire happer dedans, pour faire partie d’un ou l’autre bâtiment symbolique. « Et pourtant, il reste la Méditerranée, pas tout Orient ni l’Occident entier.[2] »

La Mare Nostrum devient un folioscope page idéale et l’auditoire, lecture de ses pages sans fin, commence à compter la réalité parfois réduits au silence ou déformé. Il n’importe quelle origine ou culture appartiennent à une personne, la chose importante est d’obtenir une idée évocatrice, exprimée symboliquement où ils tissent des espoirs et illusions, passions et intérêts, passé et avenir ; une sorte de noeud mêlant les contraintes, les relations, les sentiments, les histoires et destins comme une couverture idéale où tout le monde met sa signature.

[1] A. CAMUS, exil d’Elena (1948) à l’été, l’édition italienne de « essais littéraires » (2ème édition 1960), éditions Bombiani, traduction de Sergio Morando.

[2] A. SIGNORELLI, postface à l’anthropologie de la Méditerranée, 2007, p. 327. il. de l’anthropologie de la Méditerranée, 2001

About Mariangela Bognolo

Directeur artistique Retetop95, conservateur, historien et critique d’art.

Check Also

arti visive

BIENNALE ARTI VISIVE 2017

VISUAL ARTS 2017 Le 2017 sera l’année du changement pour le secteur des arts visuels …